Comment réussir lorsque l’on entreprend ?

Je me rends compte que bien des dirigeants et entrepreneurs sont, consciemment ou non, en recherche de la perfection. Combien de fois vous vous êtes vous dit : « Je ne peux pas me lancer là-dessus, je ne suis pas prêt. Ce que je propose n'est pas si génial si je le compare à untel... ». Comme s’il manquait toujours un échelon, une étape, une connaissance à acquérir pour pouvoir passer à l’action.

C'est un mode de pensée assez classique, de se dire que tant que le résultat que l'on offre n'est pas parfait, alors il ne vaut rien. Et à vouloir se comparer avec les autres, on trouve toujours des choses qui sont mieux, sur lesquelles nous sommes moins compétent. Le syndrome de l'imposteur se vérifie très souvent, si ce n'est à chaque fois. Vous aurez toujours des moments de doute. Mais dans ce processus de réflexion, vous oubliez votre propre valeur, ce que vous avez appris, ce qui pourra aider vos clients... car cela a de la valeur.

La valeur justement, parlons en ! Quelle valeur pensez-vous apporter à votre client ?

La réponse ne sera pas la même pour vous que pour vous que pour votre client, ou votre prospect, car tout est question de perception. Vous baignez au quotidien dans votre domaine d'expertise, donc ce que vous proposez vous semble simple, évident, et vous pensez que l'intérêt n'est pas si flagrant que ça. Mais posez-vous quelques instants. Prenez le temps de bien connaître votre cible. Apprenez à les aimer pour avoir vraiment envie de les aider. Et vous vous rendrez compte que vous pouvez déjà leur apporter des choses.

J'ai envie de vous poser une question. Si vous vous remettez dans le contexte de quand vous avez débuté... qu'auriez-vous pensé de ce que vous proposé actuellement même si ce n'est pas parfait ? Auriez-vous été intéressé ? Arrêtez-vous quelques instants pour y réfléchir.

Comment avez-vous répondu à cette question ? Je me doute que pour la plupart d'entre vous, le contenu ou le service que vous proposez aurait quand même été utile, et vous auriez été enclin à passer à l'achat. Et bien dites vous qu'il en est de même pour vos clients aujourd'hui. 

Alors comment je fais maintenant ?

Le meilleur service que vous pouvez vous rendre est de passer à l’action ! Si vous ne bougez pas, il ne se passera rien et vous n’aurez pas de résultat. Si l’action vous parait trop difficile, regardez-là sous un autre angle. Que pouvez-vous faire différemment pour que vous puissiez avancer ? Avez-vous besoin d’un conseil technique ? D’un avis complémentaire ? De procéder d’une manière nouvelle par rapport à ce que vous aviez imaginé ?

Et si vous passez à l’action et que ça ne fonctionne pas, et bien c’est génial car vous aurez découvert une façon d’arriver au résultat qui ne vous convient pas. Les échecs ne sont en réalité que des opportunités qui se présentent à vous. Apprenez à voir les choses sous un angle nouveau. La solution est probablement déjà en vous, mais vous ne la voyez pas.

Et comme le disait Thomas Huxley : « L’objectif de la vie n’est pas la connaissance mais l’action ».

>